newsletter
Site d'inspiration et de créateurs français

Photos David Paige

capuches à mémé

capuches / graphiques / pratiques

Capuches à mémé ce sont des jolies capuches pliables à emporter partout avec vous, imaginées par Juliette Babelot.

Découvrez son parcours

Quel a été est ton parcours avant de lancer ta marque ?

Je suis Directrice Artistique dans la communication Visuelle. Je crée des images qui racontent des histoires, avec de la photo comme de la typographie.
J’ai été très jeune passionnée par l’art d’exprimer visuellement une idée, une émotion, un ressenti, accompagnés de mots justes, évidemment.
Après avoir terminé mes études (7 ans d’arts appliqués – BAC STI Arts Appliqués, BTS communication Visuelle et Diplôme Supérieur d’Arts Appliqués à l’Ecole Estienne) j’ai quitté Paris pour Londres, où j’ai travaillé dans l’Edition Photo (CondeNast, Le Book) puis le retail (Rubicon) où je fus directrice artistique d’une grande chaîne de vêtements pour femmes. Cinq années inspirantes, variées, beaucoup de rencontres, une ouverture créative extraordinaire. 
Je suis ensuite revenue en France et travaille en freelance depuis des années en tant que directrice artistique / graphiste, dans l’évènementiel, pour la Mode comme pour l’Institutionnel et la culture. 
J’ai occupé un poste de Directrice Artistique du magazine A Nous Paris pendant 5 ans, et ce dénicheur de tendances m’a ouverte sur les nouveautés, et des tonnes d’idées m’ont traversées l’esprit alors que je voyais toutes ces brèves passer, ce brassage d’énergies créatives, savamment sélectionnées par Carine Chenaux.
De campagnes de communications, en magazines mode, en passant par la DA de shootings photo, j’ai multiplié les expériences, les rencontres. 

Quelles ont été tes motivations à lancer ta marque ?
Pourquoi ce type de produit ? Pourquoi ce nom de marque ?

L’humain est au cœur de toutes mes démarches artistiques, je suis profondément sensible, altruiste, curieuse et j’ai eu envie de créer un objet qui offre du conforte et adoucit le quotidien.
J’ai accumulé les inspirations, jusqu’à sentir qu’il était l’heure que je sorte ma propre création qui serait également un super moyen d’exprimer le meilleur de mes compétences en communication et image.
J’en avais également marre de ce statut de freelance où finalement on est appelé pour intervenir en pointillés. J’ai eu envie de monter un vrai projet, de A à Z.
Ces capuches je les ai imaginées, pensées, dessinées, réalisées. Un objet cohérent, du choix des modèles, au conditionnement, au nom.
Un projet global en somme, avec de nombreuses difficultés mais la fierté de se dire : tout ça c’est moi. 
J’adore l’idée d’entrer dans la vie concrète et réelle, presque dans l’intimité des femmes, être dans leur sac à main, faire partie de leur quotidien, le tout avec pour seule prétention de sauver leur brushing et leur offrir un peu de réconfort quand il pleut.

J’ai toujours trouvé l’objet super pratique, comme beaucoup, ma grand-mère en portait quand j’étais gamine. Pratique mais tellement moche, c’était un sujet de raillerie avec ma Mémé, jusqu’à ce qu’elle me lance : tu pourrais en faire un truc joli toi je suis sûre. 
J’ai dit ok, mais ça restera toujours une Capuche à Mémé. Quand j’ai avancé sur le projet je me suis vraiment posée la question de l’assumation du nom.
Encore aujourd ‘hui, pour apparaître dans des magazines, ce n’est pas vraiment un facilitant.
Il a fallu travailler dur sur une image mode et moderne pour que les gens comprennent que les capuches à Mémé, ce n’est pas pour les Mémés ! 
Je reste persuadée que dans cette savane de marques naissantes, ce nom permet une distinction et une efficacité de rapport nom / fonctionnalité qui permet de la différencier de la masse, une petite madeleine de Proust qui fait sourire, ça me va très bien.

Où sont fabriqués tes produits et par qui ?

Mes produits sont essentiellement fabriqués en France, dans un atelier parisien aux doigts de fée. De vrais talents.
J’ai une production parallèle dans un petit atelier portugais, à Porto, qui fait aussi un très bon travail, mais les délais sont plus longs, alors, selon la demande, je compose.

D’où viennent les matières premières ?

France, Portugal, Hollande pour le Wax.


Quels sont tes projets à venir concernant ta marque ?

Je vais garder encore quelques petits secrets mais de sympathiques collaborations sont en cours de réalisation !

Afficher les filtres +

Livraison gratuite

à partir de 100€ d'achat

Paiement sécurisé

Cartes Bancaires & Paypal

Service client réactif

Contactez-nous

Newsletter
Inscrivez-vous à notre newsletter